Actus F1 ////

Guide F1 2013 : Transferts, calendrier, essais et règlements

ToileF1 vous présente son dossier sur la saison 2013, qui débutera le 17 mars prochain sur le circuit de l’Albert Park de Melbourne pour se finir le 24 novembre à Sao Paulo.

Vous y retrouverez également les dernières actualités du marché des transferts ainsi que le calendrier des essais hivernaux et celui des présentations des monoplaces. Les principaux changements de réglementation y seront également expliqués.

Transferts pour la saison 2013 :

Depuis le 1er mars, la grille de départ de cette 64e édition du Championnat du Monde de Formule 1 est complète.

- Red Bull-Renault
Pas de modifications à signaler pour le team de Milton Keynes, dont le line-up reste inchangé depuis la saison 2009. Sebastian Vettel est sous contrat avec l’équipe autrichienne jusqu’en 2014, alors que son coéquipier Mark Webber a été prolongé d’une année.

- McLaren-Mercedes
Après six années passées à piloter pour la prestigieuse écurie anglaise, Lewis Hamilton a pris la décision de rejoindre les rangs de Mercedes AMG. Conséquence directe, Sergio Pérez débarque chez McLaren. Depuis l’annonce de son arrivée au sein de l’écurie britannique, le Mexicain n’a plus inscrit le moindre point et a multiplié les erreurs. Dans une équipe habituée à jouer les premiers rôles, Pérez devra rapidement se ressaisir. Si tel est le cas, il pourrait rapidement jouer la victoire. C’est en tous les cas l’ambition partagée par Martin Whitmarsh.

- Ferrari
Malgré des dizaines de rumeurs ayant placé, entre autres, Pérez, Webber et Hülkenberg dans son baquet, Felipe Massa a été confirmé par Ferrari pour 2013 après deux Grands Prix convaincants au Japon et en Corée. Dans l’autre monoplace rouge, Fernando Alonso sera évidemment de la partie : l’idole de Maranello, sous contrat avec Ferrari jusqu’en 2016, a déclaré vouloir terminer sa carrière avec la Scuderia.

- Mercedes AMG
Après trois années d’un retour en demie teinte avec les Flèches d’Argent, Michael Schumacher laisse sa place à Lewis Hamilton, qui souhaite se lancer un nouveau défi en rejoignant son ami Nico Rosberg à Brackley. L’Allemand, trop indécis cet été concernant la suite à donner à sa carrière, s’est fait chiper la prise de décision ultime. Une question subsiste pour Mercedes : Ross Brawn et ses hommes seront-ils capables de fournir enfin à leurs pilotes une machine à la hauteur de leur talent ? Les embauches de gros calibres du milieu, à l’image d’Aldo Costa et Bob Bell, se doivent de porter leurs fruits.

- Lotus-Renault
Troisième du championnat avec une victoire au compteur, Kimi Räikkönen a logiquement été prolongé au sein de la formation britannique pour la saison 2013. A ses côtés, Romain Grosjean a lui aussi été prolongé. Lotus s’est laissé le temps de la réflexion afin de confirmer le Franco-suisse qui a été trop souvent victime de sa fougue dans le premier tour en 2012. Le Champion 2011 du GP2 sait qu’il sera observé de près cette année et qu’il n’aura plus le droit à l’erreur.

- Force India-Mercedes
Annoncé au cours de la saison dans plusieurs équipes de pointe, Paul di Resta va devoir se contenter de son baquet chez Force India. Champion DTM en 2010, l’Écossais a confirmé les espoirs placés en lui en 2011. Nico Hülkenberg est en partance vers Sauber. Pour épauler di Resta, Vijay Mallya a pris tout son temps pour tancher entre Adrian Sutil et Jules Bianchi. C’est finalement l’Allemand qui retrouve l’équipe indienne cette saison en tant que titulaire.

- Sauber-Ferrari
L’écurie helvète voit s’envoler Sergio Perez pour une équipe de pointe, mais pas celle prévue au départ. Pour le remplacer, c’est Nico Hülkenberg qui a été choisi par Monisha Kaltenborn et Peter Sauber. Après trois années de bons et loyaux services, Kamui Kobayashi est contraint de laisser sa place à Esteban Gutiérrez. De son propre aveu, le Mexicain ne sait pas s’il est prêt pour la F1 mais le soutien de Carlos Slim lui a permis de décrocher un volant au sein d’une des meilleures équipes de la saison 2012. Pour Kobayashi, ce changement pourrait signifier la fin d’une carrière F1 que beaucoup jugeront trop courte en dépit des errances ponctuelles du Japonais.

- Toro Rosso-Ferrari
Malgré une monoplace moins bien née que sa devancière, Jean-Éric Vergne et Daniel Ricciardo ont montré qu’ils étaient rapides et talentueux, malgré leur manque d’expérience. Ils seront tous deux présents avec Toro Rosso, et la concurrence sera aussi rude que l’objectif est grand. En effet, le meilleur des deux est pressenti pour remplacer Webber chez Red Bull, lorsque celui-ci se décidera à passer le flambeau. Attention tout de même, le Portugais Antonio Felix da Costa se montre pressant derrière les deux pilotes Toro Rosso et Helmut Marko pourrait décider de le placer en milieu de saison si les résultats ne sont pas satisfaisants.

- Williams-Renault
Auteur d’une magnifique victoire à Barcelone, Pastor Maldonado rempile pour une troisième année consécutive avec l’écurie de Frank Williams et sera aligné aux côtés du jeune Valterri Bottas. Le Finlandais a participé à de nombreuses séances d’essais du vendredi matin lors des Grands Prix dans la monoplace de Bruno Senna. Champion GP3 Series en 2011 avec Lotus GP, Bottas se dit prêt à affronter le plus grand défi de sa carrière.

- Caterham-Renault
C’était dans l’air depuis quelques temps et Caterham l’a confirmé lors du Grand Prix du Brésil. Charles Pic a signé un contrat de plusieurs années avec l’écurie de Tony Fernandes. Les prétendants pour le deuxième baquet étaient nombreux, et c’est finalement le Néerlandais Giedo van der Garde qui a décroché la place.

- Marussia-Cosworth
Enfin, chez Marussia, Timo Glock a fait ses valises pour le DTM, lassé par le fond de grille et le manque de moyens de l’équipe russe. Si Max Chilton a rapidement été confirmé, l’imbroglio a duré quelques temps autour du second baquet. Titularisé dans un premier temps, Luiz Razia n’a pas pu compter sur ses sponsors pour sécuriser sa place. Recalé par Force India, Jules Bianchi a su saisir l’opportunité et sera le quatrième Français en F1 sur cette grille 2013 !

HRT : La fin d’une aventure

Tout au long de sa courte histoire en Formule 1, HRT a rencontré de nombreux problèmes financiers qui auront eu finalement raison d’elle durant l’intersaison. Après trois saisons passées en fond de grille, Thesan Capital a décidé d’arrêter les frais. Le groupe d’investisseurs a bien tenté de trouver un repreneur à son équipe, mais elle n’y est pas parvenue dans les délais requis par la FIA. HRT n’est donc plus et laisse une place vide sur la grille de départ.

Formule 1 - Les engagés 2013
#
Pilote / Ecurie
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23

 

 

Calendrier F1 2013

Le calendrier 2013 du Championnat du Monde de Formule 1 devait initialement comprendre 20 épreuves mais suite au retard pris dans la construction du circuit du Grand Prix du New Jersey, Bernie Ecclestone n’a pas trouvé de nouvelle destination.

Malgré de nombreux problèmes financiers, le circuit du Nürburgring accueillera bien la Formule 1 en 2013 et pour la première fois depuis 2006, il n’y aura qu’un Grand Prix en Espagne, les circuits de Valencia et de Barcelone devant accueillir la F1 une année sur deux.

Formule 1 - Calendrier de la saison
#
Date
Grand Prix
1 17/03/2013   Australie
2 24/03/2013  ​ Malaisie
3 14/04/2013   Chine
4 21/04/2013   Bahreïn
5 12/05/2013   Espagne
6 26/05/2013   Monaco
7 09/06/2013   Canada
8 30/06/2013   Grande-Bretagne
9 21/07/2013   Allemagne
10 28/07/2013   Hongrie
11 25/08/2013   Belgique
12 08/09/2013   Italie
13 22/09/2013   Singapour
14 06/10/2013   Japon
15 13/10/2013   Corée du Sud
16 27/10/2013   Inde
17 03/11/2013   Abu Dhabi
18 17/11/2013   Etats-Unis
19 24/11/2013  ​​ Brésil

Réglement 2013

Calendrier F1 Essais Hivernaux 2013

Comme l’an dernier, il y aura trois séances d’essais hivernaux en début d’année. Les essais débuteront à Jerez du 5 au 8 février prochains. Les 11 équipes du plateau se rendront ensuite à Barcelone du 19 au 22 février puis du 28 février au 3 mars.

En 2012, les équipes avaient tenté d’introduire une session d’essais privés durant la saison au Mugello. Cependant, celle-ci ayant été jugée peu utile, elle ne sera pas reconduite puisque jugée trop couteuse.

05/02/2013 Circuit de Jerez
06/02/2013 Circuit de Jerez
07/02/2013 Circuit de Jerez
08/02/2013 Circuit de Jerez

19/02/2013 Circuit de Barcelone
20/02/2013 Circuit de Barcelone
21/02/2013 Circuit de Barcelone
22/02/2013 Circuit de Barcelone

28/02/2013 Circuit de Barcelone
01/03/2013 Circuit de Barcelone
02/03/2013 Circuit de Barcelone
03/03/2013 Circuit de Barcelone

Petits changements pour les qualifications

Suite à la disparition de l’équipe HRT, la FIA a décidé de revoir le format des qualifications qui était entré en vigueur au début de la saison 2010. Le nombre total de voitures étant désormais de 22, il n’y aura plus que six éliminés lors de la Q1, qui durera toujours 20 minutes. En Q2, six autres monoplaces seront éliminées après 15 minutes d’essais. Concernant la Q3, rien ne change. Les 10 meilleurs pilotes se battront pour la pole position pendant 10 minutes.

Limitation de l’utilisation du DRS

Introduit en 2011, le DRS verra son utilisation réduite lors des qualifications. Contrairement aux deux dernières saisons, le système permettant de réduire la traînée aérodynamique ne pourra plus être utilisé à volonté lors des essais libres et des qualifications. Comme en course, il sera limité à une zone bien précise en marge des week-ends de Grand Prix. Selon certains pilotes comme Kimi Räikkönen, l’utilisation du DRS en qualification devenait de plus en plus dangereuse puisque les pilotes cherchaient toujours à l’activer de plus en plus tôt en sortie de virage.

Frais de participation
Cette année, les équipes du Championnat du Monde de Formule 1 ont du faire face à une augmentation considérable des frais d’entrée pour la saison. Auparavant, toutes les équipes devaient payer un minimum de 309.000 euros mais cette somme est passé à 389.525 euros pour 2013. Les équipes devront ajouter à cette somme 3.895 euros par point inscrit. Pour Red Bull Racing, qui a remporté le Championnat Constructeurs, chaque point coûtera 4.614 euros. Les frais de participation de l’écurie autrichienne seront donc de 2.407.091 euros.

Les changements technique pour 2013 :

- Double DRS actif

Pour cette saison, les systèmes de réduction de trainée actifs utilisant le DRS ont été bannis. En 2012, l’équipe Mercedes avait développé un système qui permettait l’écoulement de l’air à travers une ouverture dans l’aileron arrière lorsque le DRS était activé. Il circulait ensuite à travers la voiture pour aider le calage de l’aileron avant. Il est désormais interdit aux ailerons arrière de faire circuler l’air autour de la voiture, mais une règle similaire s’applique à la section centrale des ailerons avant. Cela ne touche pas, néanmoins, les systèmes passifs comme ceux essayés par Lotus F1 Team la saison dernière.

- Nez cassé
L’annonce des règlements 2012, qui forçaient les équipes à abaisser la hauteur du nez des voitures pour raison de sécurité, avait provoqué l’apparition de designs avec des vilains ‘nez cassés’ chez la plupart des constructeurs sur la grille. Cette hauteur limite reste inchangée cette saison, mais les équipes ont maintenant la possibilité d’utiliser une pièce de carrosserie – appelée plan ‘esthétique’ ou ‘de coquetterie’- pour adoucir l’apparence de cette partie du nez.

- Rigidité de l’aileron avant

Lors de la saison dernière, la souplesse des éléments de carrosserie est devenue un sujet de controverse, certaines équipes étant soupçonnées de disposer d’ailerons avant à déformation excessive, procurant un gain en performance aérodynamique. En conséquence, un test supplémentaire de flexion a été introduit pour vérifier que l’ensemble de l’aileron avant reste aussi rigide que possible avec l’augmentation de la vitesse, ce qui réduirait ainsi la possibilité de tels avantages. Tout en continuant à limiter la mesure à laquelle l’extrémité de l’aileron avant s’abaisse, le nouveau test contribuera à s’assurer que l’ensemble ne permet pas un mouvement du nez vers le haut ou vers le bas pendant un tour.

- Tolérances au niveau de l’aileron-avant

Ces dernières années, il est devenu pratique courante d’autoriser des ailerons avant travaillant 3 mm plus bas que la norme prescrite au règlement. Lorsque cette pratique a été instituée, il y a plusieurs dizaines d’années, elle était liée à la difficulté de fabriquer et de mesurer une tolérance précise. Cependant, depuis longtemps, il est possible d’être beaucoup plus précis dans le processus de production. Donc, à partir de 2013, les dimensions en hauteur de l’aileron avant devront être respectées, sans aucune tolérance. Cela signifie que toutes les équipes seront obligées de relever leurs ensembles d’aileron avant de 3 mm, ce qui entrainera une certaine perte d’efficacité de l’aileron avant.

- Elements de suspension
Un système de suspension traditionnel de Formule 1 se compose de 6 éléments : le triangle supérieur avant, le triangle supérieur arrière, le triangle inférieur arrière, la barre d’accouplement et les tirants et poussoirs. Même si cela n’a pas été exploité auparavant, il est apparu en 2012 qu’il était possible de réaliser une suspension conforme au règlement mais composée de plus de 6 éléments. Le bénéfice potentiel d’un tel système serait d’offrir plus de surface aérodynamique. Afin de prévenir l’usage d’un tel système, il a été convenu d’amender le règlement et de limiter les systèmes de suspension à seulement 6 éléments.

- Poids minimum

Une légère augmentation du poids des pneus Pirelli F1 en 2013 a conduit à une augmentation du poids minimum pour la voiture avec pilote à bord de 640 à 642 kg, le règlement sur la répartition des masses obligatoire suivant un ajustement corollaire.

- Tests châssis :

Dans les semaines précédant les premiers essais en piste, tous les châssis de F1 sont soumis à une série de tests d’écrasement, subissant de très lourdes charges afin de démontrer une résistance suffisante en condition extrême. Dans le passé, seul le premier châssis produit était soumis à une batterie de tests qui représentaient 120% du niveau appliqué aux châssis suivants. Cette différence étant reconnue comme fallacieuse, le règlement a changé en 2013 et chaque châssis doit désormais prouver sa résistance au niveau exigé pour le premier. Ce qui apporte plus de sécurité pour les pilotes.

VOUS AIMEZ ?