Actus F1 ////

Course : Räikkönen offre la victoire à Lotus

Kimi Räikkönen a remporté le Grand Prix d’Abu Dhabi à l’issue d’une course haletante, qui a également vu se distinguer Fernando Alonso et Sebastian Vettel, qui complètent le podium dans cet ordre. Au championnat, Vettel conserve le contrôle mais l’écart se resserre légèrement entre lui et Fernando Alonso.


Au départ, Webber s’élance mal et concède sa deuxième place que prend Räikkönen. Plus loin, un accrochage entre Hülkenberg et Senna envoie les deux hommes hors-piste, scellant la fin de course de l’Allemand, qui fera l’objet d’une enquête le concernant principalement.

Grosjean est pour sa part victime d’une crevaison, Rosberg est passé aux stands pour changer son aileron. Seuls Senna, Schumacher et Vettel s’élançaient en pneus medium, le reste du peloton ayant chaussé les tendres.

En tête, les choses s’animent avec l’écart d’Hamilton. Räikkönen tente un dépassement mais ne trouve pas la faille, ce qui permet au Britannique de s’échapper quelque peu. Bien plus loin, Vettel indique à son équipe que son aileron avant est endommagé, son équipe lui laisse le choix de s’arrêter ou non. Le peloton est resserré : les 10 premiers sont en 10 secondes au 4ème tour !

Le classement se stabilise, avec Hamilton, Räikkönen, Maldonado, Alonso, Webber et Button remplissant les 6 premiers rangs de la course. Vettel continue de tailler la route dans le peloton : au 7ème tour, il se place derrière la Caterham de Kovalainen en 14ème place, avant de vite trouver l’ouverture pour continuer sa route.

Au 9ème tour, un accrochage spectaculaire intervient entre la HRT de Karthikeyan, dont de l’huile s’est échappée, et la Mercedes de Rosberg, qui ne peut l’éviter. Les deux pilotes s’extirpent de leur monoplace sans difficulté, mais la voiture de sécurité doit entrer en piste pour dégager les débris. Vergne en profite pour passer aux stands, tout comme Grosjean et di Resta. Seul le pilote franco-suisse chausse des tendres.

Sous le régime de la voiture de sécurité, Vettel embarque le panneau DRS pour éviter Ricciardo, qu’il a manqué d’harponner lorsque la Toro Rosso chauffait vraisemblablement ses freins en ligne droite. Red Bull doit accueillir son pilote au stand, qui chausse des tendres.

Au 15ème tour, la course reprend. Webber tente une manœuvre face à Alonso, qui bloque au restart. Vettel repart de zéro et croise Grosjean sur sa route pour la 19ème place. Le pilote Lotus résiste quelques virages, mais Vettel trouve vite l’ouverture, concède sa position pour avoir mis 4 roues hors-piste, et repasse Grosjean proprement.

Coup de théâtre au 20ème tour, Hamilton est bloqué au neutre et doit renoncer, ce qui place Räikkönen en tête. Alonso sent la bonne affaire et passe un Maldonado aux pneus usés dans la foulée pour la 2ème place, avec plus de 5 secondes à rattraper. Vettel est 11ème dans le même temps, avant de rapidement doubler Ricciardo pour entrer dans les points.

En tentant de dépasser Maldonado, Webber s’accroche avec le Vénézuélien et part en tête-à-queue. L’incident est placé sous investigation, tandis que Maldonado concède une nouvelle position au profit de Button, désormais 3ème. Webber est tombé au 7ème rang, deux places devant Vettel. Un contact entre l’Australien et le Brésilien fait sortir le premier large, et en revenant comme un boulet de canon sur la Ferrari, celle-ci perd le contrôle sur le vibreur, part en tête-à-queue et passe aux stands. Celle d’Alonso l’imite au 29ème tour. Maldonado et Button choisissent le tour suivant.

Vettel est à 1 seconde du leader Räikkönen après son arrêt au stand, l’Allemand n’étant pas repassé par les box, ce qu’il fera au 38ème tour pour ressortir 4e, devant Grosjean, assailli d’attaques de di Resta et Perez. Avec des pneus usés, il se fait déborder par les deux hommes, qui se livrent à une lutte resserrée, débouchant sur un retour en piste précipité de Perez mettant fin aux courses de Webber et Grosjean, victimes indirectes. Le Mexicain écopera d’un stop-and-go, soit 10 secondes d’immobilisation dans les stands.

La voiture de sécurité doit entrer en piste, ce qui remet tout en cause. La course reprend au 43ème tour, avec Räikkönen qui fosse compagnie à Alonso. L’Espagnol a ensuite travaillé à revenir sur le Finlandais, en claquant une série de meilleurs tours. Derrière, Button résiste à Vettel, qui œuvre un combat rapproché face au pilote McLaren. C’est au 52ème tour que l’Allemand trouve l’ouverture pour monter sur la dernière marche du podium.

La remontée irrésistible d’Alonso lui permet de revenir à 1 seconde à 2 tours de l’arrivée, mais perd un peu de temps à l’entrée dans le dernier tour. Le Finlandais s’impose finalement à la plus grande joie de l’écurie Lotus, qui tient enfin sa victoire.

 Grand Prix d'Abu Dhabi - Course
#
Pilote
Ecurie
Ecart  
Pts
01
    25
02 + 0.8   18
03 + 4.1   15
04 + 7.7   12
05 + 13.0   10
06 + 20.0   8
07 + 22.8   6
08 + 23.5   4
09 + 24.1   2
10 + 27.4   1
11 + 28.0    
12 + 34.9    
13 + 47.7    
14 + 56.4    
15 + 56.7 + 10s  
16 + 64.5    
17 + 71.1  
18 + 14 tours    
19 + 18 tours    
20 + 18 tours    
21 + 36 tours    
22 + 48 tours    
23 + 48 tours    
24 + 53 tours    


 

VOUS AIMEZ ?